Avis utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur.

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies comme indiqué dans notre politique relative aux cookies. Consultez notre charte pour plus d'informations sur l'utilisation, la désactivation ou la suppression des cookies.

La société holding privée Bermaso vend une partie de son portefeuille immobilier commercial pour un montant de plus de 80 millions d’EUROS

Cliquez pour agrandir

Bermaso, la société d’investissement privée de Xavier Painblanc vient de vendre une partie de son portefeuille immobilier commercial à un client français du gestionnaire de Fonds Codabel (Berenger Drouin).

 

Le portefeuille comprend entre autres le Zilverpand à Bruges, plusieurs magasins situés dans les centres villes de Bruxelles, Gand, Anvers, Knokke, Schoten, Brasschaat, Wavre et Kapellen ainsi qu’un magasin de périphérie situé à Fléron (loué à Quick).  La société Codabel, qui a représenté l’acquéreur, reprend également la gestion de tout ce nouveau portefeuille. 

C&W a accompagné la transaction au nom du vendeur.

 

Bart Joosten (C&W): “Suite aux acquisitions réalisées par Triuva et Standard Life dans le haut de la Ville à Bruxelles, cette nouvelle transaction démontre à nouveau l’appétit grandissant des investisseurs institutionnels étrangers pour les commerces de centre-ville. Les rendements bas appliqués à ces actifs ne les effraient pas, compte tenu de la stabilité des valeurs et de la vacance réduite réalisées dans les bonnes localisations des centres-ville belges. Cette transaction est de plus l’un des plus grands deals de portefeuille de commerces de centre-ville de la dernière décennie.

 

Enfin, cela confirme plus spécifiquement l’appétit des acteurs français pour le marché immobilier commercial belge. Les investisseurs comme Ciloger, AEW et Sofidy ont également (récemment) pris des positions similaires. Ces 3 dernières années, les investisseurs hollandais se sont quant à eux plutôt positionnés à la vente.”